All Posts By

aaliyahvonarb

Magasin de vêtements en ligne ? Comment faire …

By | E commerce - boutique en ligne, Non classé, Nouveau - Lance ta marque | 3 798 Comments

Vous vous Intéressez en ce moment au lancement de magasin de vêtements en ligne ? C’est excellent, car c’est maintenant le moment parfait pour le faire :
Selon The Internet Retailler 2016 Top 500 Guide, la clientèle aux Etats-Unis totalisait $342 milliards sur les achats de détail en ligne l’année dernière, c’est presque en hausse de 15 % depuis 2014.
Le marché de vêtements américain est le plus grand dans le monde. En 2015, il a été évalué à $343 milliards.
Suite à la popularité montant du e-commerce, il y a un tas d’outils faciles à utiliser pour aider des entreprises à se lancer en ligne, des services « dropshipping” comme teespring, spreadshirt et autres plates-formes e-commerce jusqu’aux outils du marketing en ligne.
Ainsi, si vous avez l’inspiration et êtes assez passionné , nous vous encourageons à les consulter. Continuez à lire pour découvrir quelles seront les étapes fondamentales qui vous permettrons de lancer votre première ligne de vêtements.

 

 

Photo article Magasin de vetement en ligne

1. Trouvez votre niche

Vous allez consacrer beaucoup de temps en travaillant à la création de votre magasin, assurez-vous donc que c’est quelque chose que vous voulez vraiment poursuivre. Vous devez savoir pourquoi vous le faites :
Concevoir des vêtements ou monter une affaire est ce quelque chose que vous avez toujours voulu ?
Avez-vous l’impression qu’il y a un produit que vous voudriez voir sur le marché, mais que vous n’arrivez pas encore trouvé ?
Brûlez vous d’envie de tester votre talent ?
Voulez vous opérer un changement avec ce que vous faites ?
Souhaitez vous vous créer un revenu complémentaire ?
Une autre raison de commencer un magasin de vêtements en ligne pourrait être en réponse à une tendance florissante ou une histoire de nouvelle virale.
Gardez en tête que les “tendances” ont « tendance” à avoir une durée de vie très courte, donc vous devez prévoir si en effet celles-ci vont à l’avantage de vos affaires.
Le résultat net , dans tout ce que vous faites, de vos produits à votre motivation pour les concevoir, doit être vous : authentique et organique. Si vous n’êtes pas capable d’expliquer votre raison de commencer votre ligne, qui pourra le faire à votre place ?

Quelques mots sur l’authenticité

Faisons une courte pause philosophique et parlons de ce que le mot “authentique” signifie.
Dans les mots du directeur de film Jim Jarmusch, “Rien n’est original. Volez de tous les côtés qui résonnent avec l’inspiration ou alimentent votre imagination. ”
Cela ne signifie pas que vous pouvez partir devant et mettre “Lacoste” sur un t-shirt, cela lèvera un peu de problème
juridique.
Ce que cela signifie ? être intelligent, être inspiré. Si vous imitez avec assez de sagesse , vous pouvez
vous retrouver avec quelque chose beaucoup mieux que l’original.

2. Soyez prêt à vous engager

Vous êtes motivés, vous êtes extra-créatifs et vous pouvez déjà vous projeter loin dans les premières heures du matin, jouant avec des modèles et combinant des couleurs. C’est excellent ! ! !

Rappelez-vous juste – une ligne de vêtements non juste une sortie créative, entraîne beaucoup de travail et beaucoup de risques et mais aussi des récompense. Il y aura toujours quelque chose à faire. Comme :

prendre des décisions : quels produits vendrent ?
Création de nouveaux designs
De la publicité pour vos produits sur médias sociaux
Répondre aux courriers électroniques de clients
Travailler sur votre stratégie d’affaires
Embaucher de la main d’oeuvre
Traitement de questions techniques

Vous vous impliquez dans un processus à long terme, mais ne vous inquiétez pas. Avec une attitude positive, vous ne pourrez qu’aller de l’avant.

Déjà vous pouvez voir que bien qu’ils aillent de pair, il va y avoir deux pôles d’intérêt à votre ligne de vêtements :
celui de la créativité et celui des affaires. Pour être au top, vous allez devoir faire une certaine étude de marché, découvrir qui sont vos concurrents et définir comment vous allez faire des bénéfices en limitant vos dépenses. Consultez cette liste sur Entrepreneur.com pour voir plus de près à quoi s’attendre en marchant dans le monde des affaires.

Donc vous pourriez être tiraillé par les deux parties, la créativité et l’argent, ou vous pourriez faire mieux de rester fidèle à l’un des deux, auquel cas vous devez trouver quelqu’un digne de confiance pour remplir les cases vides. Le seul moyen reste de faire des tests et voir ce qui fonctionne le mieux pour vous.

3. Configuration d’un magasin de vêtements en ligne

Mais pourquoi créer une boutique en ligne ? Pour répondre à cette question, regardons quelques chiffres.

Bien que la bataille entre des achats en ligne et la vente physique soit toujours d’actualité, la vente en ligne devient de plus en plus populaire – 4 Américains sur 5 font un achat en ligne chaque mois et il est rapporté que 51 % des Américains préfèrent acheter en ligne plûtot que d’aller en magasin.

Ainsi, Internet constitue une force puissante et est maintenant en pleine migration vers des dispositifs mobiles. En effet le Commerce mobile dit « mcommerce » constitue maintenant 34 % de toutes les transactions de commerce électronique mondiales et on s’attend à une augmentation 31 % en 2017. C’est pourquoi la prochaine étape pour des détaillants de commerce électronique sera de s’assurer que des achats en ligne sont faciles sur n’importe quel dispositif.

Peser le pour et le contre de la ventre physique et de la boutique en ligne. Avoir un magasin en ligne a un avantage particulier qui fait moins d’un risque et d’un fardeau financier. Aucun loyer, aucune facture d’énergie et aucun personnel, ce qui est parfait pour vos débuts. Et si vous choisissez la stratégie en ligne, vous pouvez toujours faire des ventes en personne dans les points de vente physiques, mais pas en permanence comme les magasins contextuels.

Un magasin en ligne n’est pas entièrement gratuit, quoi qu’il faille acheter un nom de domaine et développer votre propre site Web, ou acheter un abonnement à une plate-forme de commerce électronique, vous faites face à quelques dépenses.

Néanmoins, en construisant votre magasin en ligne via une plate-forme de commerce électronique vous gagnerez beaucoup de temps. Pour en savoir plus sur la façon de lancer votre magasin en ligne et le garde au top dans les meilleurs conditions, jettent un coup d’oeil à ces articles de nos archives. Pour faire votre vie encore plus facile, utilisez un service d’envoi de colis pour votre magasin. De cette façon, vous ne vous inquiéterez plus du stock ou des expéditions. Tout que vous faites est mis en avant dans votre magasin en ligne et vous pouvez ainsi mettre l’accent sur la création et la commercialisation de vos produits.

4. Le design, la conception : vendre et promouvoir

Intéressons nous de plus près aux choses qui entrent dans la conception d’un produit.

Imaginez que vous avez créé votre magasin en ligne, vous avez choisi votre service d’envoi de colis et vous avez décidé de concevoir un produit. Tous les amateurs de mode savent ce qu’il faut pour trouve, quelque chose d’agréable à porter, imaginez ce à quoi cela ressemble pour le concevoir. De nombreuses choses sont à prendre en compte :

Le créateur des designs. Avoir une bonne idée est une chose, mais si vous savez pas la matérialiser de manière optimale, chercher le conseil d’un ami doué, embauchez un artiste, ou, dans le cadre de nos formations textiles Rastrap Clothing, à notre équipe de Services de Design interne.
L’audience que vous ciblez. Pensez à vous, mais pensez aussi à votre audience – ils doivent obtenir votre produit et votre design. N’ayez pas peur d’essayer des couleurs/modèles/images différentes, vous pourriez inventer une combinaison gagnante cela fera cet effet « Wouahw » vos clients. Pour vous donner un exemple, voici une charmante création de sublimation par notre photographe professionnel Tsil Rah :

 

paris eiffel tower Rastrap Clothing

Paris eiffel tower Rastrap Clothing

 

La coupe et la matière du vêtement. Le bout de tissu et son effet sur le design, la sensation du tissu contre la peau.
Le résultat final. Vous devez être confiants de tout d’A à Z – la crise, la couleur, le design. Vous devez vouloir l’acheter, autrement, eh bien, il ne vaut pas la peine d’être vendu. Assurez-vous de commander un échantillon avant que la fabrication des produits ne soit disponible pour votre clientèle.
Commercialiser le produit. Ouvrir un magasin ne garantira pas de ventes et personne n’entendra parler de votre marque à moins que vous ne leur disiez. Pour attirer des clients, vous allez construire la notoriété de la marque sur des médias sociaux et la création du contenu de qualité de vos produits. Pendant que vous pensez à des façons de promouvoir votre marque, pensez aussi à l’ensemble de compétence de ceux qui vous entourent – des maquilleurs aspirant ou la construction de photographes leurs portefeuilles? D’ailleurs, s’il n’y a personne pour prendre les photos de vos articles, les Services de Photographie de Rastrap clothing sont à votre disposition.

Et vous n’êtes pas seuls dans cette situation, vous pouvez toujours chercher le conseil de notre communauté en ligne. Même si vous n’avez pas besoin d’aide, il est bon de faire un peu de recherche sur ce que vos pairs (et des concurrents) trouvent particulièrement stimulant ou utile.Par exemple, des clients posent leurs questions et communiquent leurs idées via la page de Facebook Rastrap clothing. Pour des discussions plus générales, concernant les affaires, vous pouvez aussi regarder rapidement le Subreddit/r/entrepreneur, parmi d’autres.

5. Conclusion – prenez tout ce que vous pouvez

Nous espérons que la pensée avec laquelle vous repartez après avoir lu cet article est que c’est tout de suite le bon moment pour suivre votre rêve de lancer votre ligne de vêtements. Les détaillants ne doivent pas faire face aux limitations de fonder un emplacement de “brique-et-mortier”, vous pouvez maintenant facilement mettre votre conception et des compétences de ventes au test en ligne et nous avons une vaste gamme d’outils pour vous aider en chemin.

Vous êtes sur le point de plonger dans une période très intéressante, créative, donc regardez autour de vous et apprenez dans la mesure où vous pouvez. Investissez sur vous, votre savoir et vos connaissances.
Écoutez le conseil, mais prenez-le avec un grain de sel. La décision finale sera prise par vous, quoique vous deviez être beaucoup plus heureux . . . avec le résultat ! ! !

  Pour en savoir plus . . .

Notre E-BOOK « Comment j’ai créé ma marque avec à peine 200euros d’investissement de départ ? » vous est offert : cliquez ici

 

Comment créer sa marque de vêtement ? 100 Conseils

By | Non classé, Nouveau - Lance ta marque, Uncategorized | 4 456 Comments

 

Lorsque j’ai demarré comme je vous l’ai dit précédemment, je n’y connaissais rien mais absolument rien dans le domaine du textile.

Et on m’ a souvent posé la question suivante :

 

  • Si tu devais recommencer , de quoi aurais tu eu le plus besoin ?
  • Comment t’y prendrais tu ?
  • par ou tu commencerais ?
  • Quelle strategie adopterais tu ?
  • enfin créer sa marque de vêtement ?

A mon humble avis, mon premier besoin serait d’être accompagner par un coach , pas obligatoirement un expert mais une personne qui pourra me faire bénéficier de son expérience en la matière

et m’apporter tous les conseils nécessaires, la marche à suivre, les méthodes qui vous aideront  à aboutir et lancer ma marque. Mais laissez moi vous donner une vision globale de la manière dont je m’y prendrais

si c’était à refaire en ayant l’expérience que j’ai aujourd’hui. Ce sont les conseils que j’aurait voulu que l’on me donne avant de me lancer de cette entreprise.

 

Je les ai tous réuni dans ce livre …

 

e-book-cree-ta-marque-cover

Mais voyons d’abords quelle serait donc ” MA stratégie “

 

Démarrer dans les meilleures conditions.

La première étape consiste à définir et à désigner vos produits.

Qu’allez-vous vendre ?

Que voulez-vous commercialiser ?

Quel type de vêtements ? Faites votre choix en fonction de vos affinités, vos connaissances etc … Vous constaterez par vous-même qu’une fois en contact avec les usines et les grossistes large palette de possibilités s’offrent à vous en termes de choix. C’est la raison pour laquelle vous devriez vous mettre d’accord d’ores et déjà sur un type bien précis de produits que vous aurez désigné au préalable de ne pas dévier par la suite de votre ligne éditoriale. De la marque de sport à la marque pour enfant en passant par les vêtements pour professionnel ou encore même la marque pour bébé demandez-vous pourquoi vous avez choisi cette désignation ? Peut-être avez-vous ressenti le créneau, où trouver une “niche” après analyse de votre marché et de vos concurrents ? Ou alors vous avez tout simplement des affinités avec tel ou tel type de produits dans une catégorie quelconque par exemple le streetwear et vous souhaiteriez commercialiser en particulier ce type de produits. Clarifier au maximum votre objectif et mettez toutes les chances de votre côté afin de vous assurer un lancement efficace et d’être sûr de partir sur de bonnes bases. Ensuite vous allez devoir étudier votre concurrence et analyser votre marché en fonction de la “niche” que vous aurez choisi. Essayer d’analyser vos dit “concurrents” sur un plan technique et commercial, observez la manière dont elle opère et prenez en compte les tarifs qu’elle applique sur les articles que vous avez en commun. Vous allez devoir prendre un maximum de notes et d’informations sur le marché auquel vous allez vous attaquer.

Parcourez les grandes surfaces et faites vos investigations sur les magasins proposant les produits dans la même niche que vous.Tâtez le terrain. Analysez le type de distribution et de promotion utilisé par ces grandes enseignes et magasins indépendants. Prenez des notes sur les tarifs appliqués. Ayez l’oeil sur la communication des autres marques .

Quelle stratégie de communications utilisent-t-elles ?

Sont-elles plus présentes sur Internet ou sur les panneaux publicitaires ?

Dans les journaux à la radio ou à la télé ?

Ayez une vision globale de la manière dont fonctionne la concurrence sur votre marché.

Après avoir cible et vous trois principaux concurrents, inspirez-vous de ce que vous trouvez davantageux dans ce qu’ils proposent et appuyez vous sur ce qui joue en leur défaveur afin d’apporter à votre éventuelle clientèle le maximum de valeur ajoutée. Enfin vous allez devoir définir votre marché. Il vous faudra pouvoir identifier votre clientèle, la situer géographiquement, savoir de quelle tranche d’âge fait-elle partie ainsi que sa classe socio-professionnelle. Pour avoir accès à toutes ces informations vous pouvez vous rendre sur le site de l’Insee ou prendre rendez-vous sur place afin d’avoir accès au statistiques de la population que vous ciblez. À l’issu de cela vous serez à même de produire un budget prévisionnel plus communément appelé business plan ce qui vous permettra de faire valoir votre projet afin d’obtenir un financement par la banque ou par des investisseurs.

Trouver votre niche : comment allez-vous vous démarquer ?

Tout simplement en vous appuyant sur les erreurs et les manquements de vos concurrents. Vous allez tout simplement appliquer ce que l’on appelle dans ce milieu la concurrence de différenciation. Suite à l’analyse succincte de votre marché et de la concurrence vous allez tout simplement proposé à votre clientèle les produits et les services auxquels n’auront pas pensez vos que vos concurrents et sinon tout au plus améliorer ce que vous aurez en commun. Vous allez vous diversifier par la même occasion et vous apporterez une valeur ajoutée qui sera facilement appréciable par votre clientèle. Soyez donc original même si vous vendez les mêmes produits que vos concurrents ajoutez y une touche personnelle, votre touche personnelle ce qui vous permettra de progresser très rapidement ce qui fera une énorme différence dans votre projet. Votre budget et vos connaissances sont des éléments primordiaux quant l’aboutissement de votre projet. Ayez en tête que votre projet doit être à la hauteur du budget dont vous disposez. Quel est donc votre budget ?

Il est important de le définir même si avoir mon budget ne garantit pas la réussite incontournable de votre entreprise. Soyez donc raisonnable et conserver un maximum de budget. Constituer un fond de roulement pour votre société peut-être une bonne alternative afin de pouvoir la maintenir en bonne santé sur le long terme. Ensuite un capital important de votre société réside dans vos connaissances sur la thématique que vous allez aborder. Faire l’inventaire de vos connaissances tant sur le plan commercial sur le plan vente mais aussi sur le plan relationnel. Prenez en compte vos connaissances sur les secteurs d’activité qui tourne autour du monde du textile.Ensuite évaluer votre niveau de connaissance du textile. Vous y connaissez vous dans le monde du textile ?

Avez-vous auparavant travailler dans le domaine de la vente ou de la grande distribution ?

Sinon avez-vous des contacts dans le milieu ? Si vous avez des connaissances en informatique et en programmation par exemple vous gagnerez énormément de temps et d’argent en créant votre propre site e-commerce ce qui vous permettra d’être efficace d’entrée de jeu. Vous pourrez ainsi commercialiser vos produits sans avoir recours à un prestataire ce qui vous permettra de gagner énormément sur votre budget. Néanmoins si vous n’avez aucune connaissance dans le textile et ni dans les autres domaines vous pouvez tout de même démarrer ce projet et nous allons vous expliquer comment. Ce qui peut peut-être intéressant de faire dans l’immédiat est d’ entrer en contacte avec les entreprises et sociétés dans votre secteur d’activité afin de rechercher un stage en immersion durant une ou plusieurs journée. Cela vous permettra de découvrir l’univers du monde du textile soit dans une usine Ou une fabrique de tissus ou encore en grande surface.

Nous vous conseillons fortement en premier lieu de soumettre votre projet à votre entourage. Cependant veillez bien à ce que ce soit un entourage ayant des connaissances dans un secteur d’activités lié de près ou de loin au domaine du textile de façon à pouvoir bénéficier d’un avis objectif et de l’expérience d’une personne à l’aise dans sa spécialité. Méfiez-vous des avis trop optimistes ou trop pessimistes d’emblée des proches tels que famille et amis n’étant pas particulièrement qualifiés dans le domaine pour vous conseiller. Rechercher le point de vue de personnes qui auront assez du recul pour vous conseiller. Vous ne pouvez faire confiance en réalité qu’à de vrais connaisseurs qui auront un regard assez pointu sur ce secteur d’activité. Cela ne veut pas dire que vous ne devez absolument pas tenir aux comptes de la vie de votre entourage familial ou amical cependant sachez voir au-delà. La bonne démarche serait de prendre contact directement les magasins indépendants et d’enquêter. Présenter leur votre projet et tachez d’avoir des retours d’informations des responsables. Essayer de savoir si la clientèle en général est friante d’un tel ou tel autre produit de votre niche. Voyez dans quelle mesure votre produit pourrait être commercialisé via leur réseau de distribution. Les magasins indépendants ont la particularité de pouvoir choisir les marques qu’elles souhaitent elle-même distribuer. Vous aurez beaucoup moins de difficultés à négocier avec elles qu’avec les grandes enseignes soumises aux centrales d’achat de la grande distribution. Il vous sera naturellement demandé une contrepartie en commission sur la vente ce sur quoi portera l’objet de vos négociations. Au pire des cas vous aurez eu la chance d’avoir eu un retour extrêmement efficace et cela vous permettra de mieux comprendre le fonctionnement de l’univers du textile. N’hésitez tout de même pas à essayer comme nous vous l’avons conseillé précédemment d’entrée en immersion durant quelques jours dans une entreprise de secteur d’activité liés à votre domaine. Où trouver des stages ? Nous vous conseillons la plateforme Viadeo qui propose des contacts très intéressants. Ce site est

un réseau social dédié aux professionnels vous donnant accès à une base de données permettant d’entrer en contact avec des interlocuteurs de différentes industries en fonction des mots clés que vous rechercherez. Vous trouverez designers, stylistes, usines, grossistes, vous pourrez entrer en contact avec ces personnes en fonction de la localisation. Vous avez aussi la possibilité de vous inscrire dans des groupes de discussion et dans des forums. Viadeo encore une fois dispose d’un ensemble de groupes parfaitement ciblés dans lequel vous pouvez participer en fonction des mots-clés que vous aurez au préalable recherché. En effectuant ce genre de démarche vous vous rapprochez tout naturellement de la professionnalisation et vous êtes en train de vous constituer un carnet d’adresses qui vous permettra de vous renouveler et de créer de l’activité dans votre entreprise. Ainsi vous allez acquérir votre propre réseau de contact et votre propre ressource d’information qui ne cessera de se régénérer au fur et à mesure du temps et qui sera en évolution croissante en terme de qualité.

Trouver le nom de votre marque.

Vous allez devoir maintenant trouver le nom de votre marque. Il s’agira donc d’être créatif afin de trouver le nom de marques en adéquation avec vos valeurs vos principes et qui englobera tous les aspects de votre concept. Votre marque est en quelque sorte votre identité et donne beaucoup de valeur et de crédibilité à votre projet. Pour créer concevoir votre marque vous allez devoir faire appel à des techniques simples et basiques utilisées par la plupart des créateurs de marque, il suffit parfois tout simplement de faire appel à votre imagination et utiliser des combinaisons de mots lié directement à votre activité et votre concept. Éviter d’être trop généraliste afin de ne pas être déçu une fois avoir choisi votre nom de marque car vous pourriez très rapidement vous rendre compte que vous n’étiez pas le seul à y avoir pensé. Vérifiez donc la disponibilité du nom de votre marque en premier lieu sur Google. Les créateurs de marques travaillent très souvent avec des générateurs dans lesquels il tape des mots clés et ces générateurs leur proposent des combinaisons diverses des associations de mots-clés et d’idées n’ayant visiblement jamais été utilisées. Cela reste tout de même une alternative très efficace mais particulièrement onéreuse pour quelque chose qui ne demande à mon humble avis que de l’originalité de l’imagination et un peu de bonne volonté. Pensez aussi à vérifier la disponibilité du nom de domaine associé à votre marque. Cela vous sera très utile car de nos jours il est pratiquement inconcevable de négliger le canal de distribution online que nous offre l’Internet. Ainsi vous serez amenés à créer votre propre boutique en ligne e-commerce d’où l’intérêt d’effectuer ce type de vérification. Vous avez la possibilité de créer un hébergement en .com ou en .fr. Le .com est à utiliser si vous avez l’intention de créer un commerce à visée international. Le .fr esf ciblé si vous voulez commercialiser vous produit essentiellement sur le marché français voir européen. Prévoyez deux à 3 jours pour la mise en place la réservation de votre nom de domaine dans ce

cas de figure. Vous serez dans tous les cas mieux référencés sur google avec un site web ayant cette extension. Sur un plan juridique, nous vous conseillons d’effectuer vos recherches sur le site internet de l’INPI qui est la seule structure juridique étant dans l’incapacité de valider votre dépôt de nom commercial. Vérifiez donc cet organisme si votre nom de marque est disponible.

Si votre marque est disponible, déposez votre nom impérativement ainsi que votre logo afin que votre propriété intellectuelle soit protégée sur un plan juridique et que vous soyez sûre d’être l’unique détenteur de votre nom et le seul propriétaire de votre marque. Le coût d’adhésion de la protection de votre marque à l’INPI est d’une valeur de 200 €. Je vous donne la possibilité de déposer votre nom et de protéger votre marque sous 3 classes correspondant aux catégories des secteurs d’activités dans lesquelles votre société est située. Choisissez donc les trois classes qui correspondent le mieux à votre marque mais surtout n’ayez pas peur détendre votre choix en fonction des deux autres classes qui vous seront proposés. L’INPI vous proposera de déposer votre logo ou une image représentant votre société d’où l’intérêt d’avoir déjà créer votre logo .

Si vous avez créer votre logo vous-même noter qu’il vous sera demandé en format vectoriel “.ai” format de référence dans le monde du textile. Il permet une meilleure adaptation pour les impressions sur textile. Si vous ne l’avez pas encore fait vous avez la possibilité de déléguer cette tâche à des graphistes En free-lance en fonction de votre localisation. En tapant les mots clés tel que designer freelance et en rajoutant la localité, vous aurez accès via Google à l’ensemble des partenaires dans ce secteur d’activité se trouvant dans votre entourage. Les structures ODESK et ELANCE sont des structures qui vous permettent de rentrer en contact avec des designers en free-lance dans des pays où la main d’oeuvre et beaucoup moins cher.

Vous souhaitez en savoir plus et approfondir votre lecture ou comprendre plus en détails comment j’ai fait et le détail des outils dont je me suis servit ? Cliquez ici

 

 

 

Comment j’ai créé ma marque avec à peine 200euros d’investissement de départ ?

By | Non classé, Nouveau - Lance ta marque, Uncategorized | 1 748 Comments

Débutant et avec à peine 200euros d’investissement de départ ?

Comment je m’en suis sorti ?

 

Comment j’ai créé ma marque avec à peine 200euros d’investissement de départ ?

 

  Au début j’étais comme vous . . . c’est-à-dire . . . ” PER-DU ”

 

J’exerçais dans le domaine artistique, qui subissait la crise de l’industrie du disque de plein fouet. Diversifier les sources de revenus était donc devenu le mot d’ordre afin d’y faire face. Le “merchandising” paraissait comme une manière originale de proposer produits dérivés via textile » et la commercialisation du « Life-style » aux fans des artistes, labels et maisons de disque.

J’ai basculé dans le domaine du textile suite à la proposition d’une marque avec qui le contact était relativement bien passé, de devenir leur égérie. Cependant, j’avais proposé trop rapidement un partenariat à ce monsieur qui me l’avait si bien fait remarquer et c’est quand j’ai essuyé ce premier refus que j’ai eu “LE” déclic. Mais grâce à lui, j’avais tout de suite appris une chose de fondamentale :

IL ME FAUDRAIT CONSTRUIRE D’EXCELLENTES RELATIONS AVEC MES PARTENAIRES MAIS SURTOUT QUE CELA PRENDRAIT DU TEMPS ! ! !

Oui du temps , car c’est après plusieurs échanges qu’un jour ce monsieur m’a gentiment proposé de lui ramener mon logo. J’ai donc contacté mon designer qui m’a envoyé logo de mon label dans le format approprié. Mon premier échantillon avec le logo » RASTRAP MUSIC » était près 2 jours après.

” Tiens maintenant poste une photo avec ce t-shirt sur tes réseaux sociaux et dis moi comment ton audience réagit ! ! ! ” – me dit le directeur marketing . . . ce que j’ai fait dans l’immédiat.

 

model-rastrap-classic

 

Cette phrase ! ! ! C’est à partir de cette phrase que tout a démarré . . .

Je me suis donc exécuté.J’avais déjà au préalable configuré mes réseaux sociaux en les synchronisant. Il me m’a suffit que d’un clic pour engager pour la première fois mon audience .

En effet, pour ne rien vous cacher, j’avais déjà une petite audience sur mon compte face book artistique mais cela me constituait pas une audience ciblée. En ce sens, Je démarrais de zéro comme vous surement. La première action a consisté donc à engager mon audience, demander à mes contacts ce qu’ils pensaient de notre produit. Les premières réactions ne se sont pas faites attendre. Cela commence en général par vos proches et par les personnes qui ont déjà plus ou moins confiances en vous.

Ainsi, J’ai reçu mes premiers commentaires et mes premières commandes. Nous avons donc commencé à susciter de l’engagement auprès de notre audience. Je me suis donc empressé de contacter mon partenaire pour lui faire part de notre premier succès d’estime. En lui demandant si il pourrait me fournir d’autres échantillons dans d’autres couleurs et j’ai continué ma ” micro-campagne ” sur les réseaux sociaux en les exposant l’un après l’autre jours après jours tout en continuant à engager mon audience. Au bout de la 3ème semaine, nous avions une bonne vingtaine de commande. C’est là ou l’histoire se corse … Car nous ne nous étions pas encore entendus sur la tournure que prendrait notre petite activité si elle s’avérait être capable de porter des fruits d’une part.

D’autre part, avec du recul, je n’avais pas conscience des connaissances ni des techniques de base qui étaient néanmoins requises ne serait ce que pour exprimer avec précision ce à quoi je voulais que ressemble le produit final pour une petite série. J’ai donc appris tout cela sur le tas et c’est de cette expérience que je souhaite vous faire part à travers ce livre. Mes premières séries de T-shirts ont été réalisées en ” flocage ” plus communément appelé ” Flex “, idéal pour les petites (> 30) voir moyennes séries (<50) et pour les logos en couleur unique sous les conseils de mon partenaire.

 

  Débutant Niveau zéro dans le textile : comment je m’en suis sorti en étant novice ?

 

J’ai eu la chance de bénéficier de l’expérience d’un connaisseur en la matière.

Il m’avait conseillé un système simple. Il s’agissait de “précommander”. L’idée était de faire la promotion en amont avant même d’avoir créer le produit. Cela m’avait paru un peu farfelu sur le coup, mais j’avais fini par comprendre qu’une fois qu’on était sur de travailler avec un fournisseur honnête et consciencieux , tout était possible.

En effet, l’appui d’un fournisseur hors pair était un gage de confiance inestimable rendant cette opération pour le moins réalisable. Mais en franchissant cette étape, Je me trouvais simplement à discuter avec un professionnel et donc place à la technique …

En premier lieu, il m a’ demandé de contacter mon designer afin de lui renvoyer le logo ” au format .ai “.

rastrap-logo-or

Pour moi qui n’y connaissait rien dans ce domaine si ce n’est le célèbre logiciel Photoshop. Cela commençait à se corser doucement lol mais pas tant que cela car j’avais aussi la chance d’avoir un designer réactif et disponible qui a su très rapidement comprendre de quoi il s’agissait. Voila une chose qui m’a fait bénéficier d’un gain de temps “pas possible”, mais je n’en étais pas encore vraiment tout à fait conscient.

En effet, les formats des logos varient en fonction du procédé utilisé. Ainsi on pouvait, sachant au préalable le format demandé pour le procédé en question , anticiper et gagner un temps fou en terme de production en ayant cette simple information et, connaissant les propriétés de chaque procédé afin de savoir par la même occasion lequel choisir. Cela facilite aussi l’interaction avec le fournisseur et le designer. En gros, on sait tout d’un coup un minimum de quoi on parle. Ce sont les fondamentaux.
Vous l’aurez donc deviné , le format .ai est l’idéal pour la production de t-shirt en ” flocage “. Le ” flocage” présente aussi l’avantage de ne pas occasionner de frais techniques contrairement à la sérigraphie et à l’impression numérique. Nous verrons plus en détails les différents procédés, leurs limites respectives en terme de production mais aussi les formats les mieux adaptés afin d’optimiser au maximum la prise de contact avec un fournisseur professionnel.
J’ai ainsi pu lancer ma première commande en sous-traitance avec la marque de mon partenaire.

Cependant, il y avait une chose très importante à laquelle je n’avais pas tenu compte : le délai de livraison !!!
En effet, celui ci était de 10 jours ouvrés soit 14 jours en comptant Les week-ends. Si on l’additionnait à la date de prise de commande , on arrivait facilement à 3 semaines d’attente pour les premiers clients ayant commandés. Cela devenait une problématique à résoudre impérativement afin que les premiers clients ne se sentent pas lésés de ce fait. L’alternative du stock prévisionnel commençait à me venir naturellement à l’idée mais dans l’immédiat, cela me paraissait pour l’instant une démarche fastidieuse en terme de gestion mais aussi d’emplacement. Et de plus, il me s’agissait que de la première commande. J’ai donc pris le soin de prévenir ma petite clientèle de notre petit contre temps qui a été à son tour très compréhensive.

Entre temps voyant l’engouement qu’il y a eu suite à notre mini promo sur notre premier article, le directeur marketing de la marque partenaire m’a fait un cadeau qui a doublé voir triplé le nombre de commande.

Cette fois il me présentait le prototype d’une casquette de notre marque.

bd079c_be1cb0378af04dc0bf42439ed36ae9bd

Nous venions de créer notre premier accessoire. J’en ai pris une photo immédiatement et Je l’ai posté sur les réseaux sociaux suivant le même système cette fois en engageant encore une fois mon audience que j’avais ciblé grâce à notre première intéraction.

Et la cette fois, le taux d’engagement a carrément doublé atteignant la centaine d’interactions sur les réseaux sociaux. Mais mieux encore plus de 50% des personnes ayant commandées des T-shirts avaient commandé des casquettes de la meme couleur que leurs t-shirts.

Notre partenaire avait tout juste voulu attirer subtilement mon attention sur un point précis de stratégie marketing : la diversification de produits. Il était tout simplement entrain de me tester, j’étais devenu un peu son ” Rat de laboratoire “.

En effet, j’avais remarqué qu’en présentant mon premier t-shirt en catégorie homme, cela avait suscité la demande des femmes, et qu’une fois avoir publié le prototype de la catégorie femme en débardeur cette fois, le nombre de commande s’était considérablement accru.

model-rastrap-classic-couple

En voyant cela se répéter après avoir présenté le premier article accessoire, je pouvais considérer le fait de diversifier les produits suivant des catégories différentes tout en répondant à une demande au préalable ciblée de manière implicite comme une des bases du bon fonctionnement de mon démarrage d’un point de vue marketing.

J’ai pris activement note de tout cela et en réalité j’étais ravis d’être le ” rat de laboratoire ” de mon partenaire, à vrai dire, j’en apprenais énormément et n’en demandait pas mieux.

Oui, il me formait et je n’en étais pas conscient pour le moins au départ.

Mais il ne m’a pas fallut très longtemps pour comprendre que ce que j’étais entrain d’apprendre allait me servir pour toute la suite.

Vous souhaitez en savoir plus et approfondir votre lecture ou comprendre plus en détails comment j’ai fait et le détail des outils dont je me suis servit ? Cliquez ici

Comment j’ai créé ma marque avec à peine 200euros d’investissement de départ ?
Telecharger gratuitement votre E book.

 

Comment j'ai quitté la Rat Race comme Bob Marley ?

Je vous envoie gratuitement mon ebook "Comment j'ai quitté la Rat Race comme Bob Marley ?" par email.

Vous êtes inscrit(e) !